Échelle 30mm, hauteur totale 37mm
Tirage résine polyuréthane haute qualité, vendu non peint.
Figurine sculptée par Thomas DAVID.
Modèle peint par Thomas DAVID.

15€


EN STOCK

Frais de port, 3 euros dans le monde entier.
Habituellement livré en moins de deux semaines.

Athéna ferait surement la fierté de son père Zeus, s’il était encore vivant.

Elle fait cependant toujours la fierté de son oncle Hadès.

Sans elle le Dieu des Morts s’ennuierait ferme.

Elle fut la plus prompte à réagir quand Zeus fut assassiné. En tant que protectrice d’Athènes elle organisa les premières lignes de défense et fit face à la marée d’Exterminateurs envoyés par Hadès. Le flot des guerriers morts réduisit une bonne partie de la ville en cendres mais dut finalement se retirer après de lourdes pertes, la déesse s’étant battue sur tous les fronts avec l’énergie du désespoir.

Une fois le chaos initial passé elle organisa la vie militaire et politique d’Athènes, désormais baptisée Nouvelle-Athènes. Avec l’appui de Thémis et du Sénat elle fit voter les premières lois de protection des Cités-États. Elle eut la sagesse de rassembler les humains dans les cités encore intactes avant de les faire décoller vers la stratosphère pour les protéger. Ces immenses vaisseaux-villes étaient désormais hors de portée des forces d’Hadès.

Les Champs Phlégréens n’étaient plus les seules portes vers les enfers : les morts pouvaient jaillir à loisir des plaies ouvertes laissées par l’extraction des Cités. La terre devint un vaste désert livré aux forces ennemies, mais la survie de l’humanité était à ce prix.

La mort du premier des dieux eut un impact considérable sur la vie des hommes, des héros légendaires et des dieux. Tout l’équilibre divin fut remis en cause, des allégeances nouvelles renforcèrent les deux camps et la guerre qui débuta alors fait encore rage aujourd’hui.

L’équilibre entre Morts et Vivants est toujours précaire, mais Athéna est soutenue dans son combat et l’objet de sa quête est clair : renvoyer les forces d’Hadès d’où elles viennent, au delà de l’Achéron.

À leur place.